Écrevisse

Publié le par nema frantz

écrevisse est un nom vernaculaire donné à certaines espèces de crustacés décapodes appartenant en général à la super-famille des Astacoidea mais dispersés dans plusieurs genres. Ces différentes espèces ont en commun d'être des animaux vivant en eau douce et ressemblant à de petits homards, dont ils sont proches.

Description anatomie

Comme tous les crustacés, leur corps est protégé par un exosquelette (cuticule tégumentaire chitineuse sécrétée par l'épiderme sous-jacent et composé de trois parties :

  1. la tête ou céphalon, formée de 6 segments soudés, elle porte sur les trois premiers segments deux yeux mobiles et pédonculés, une paire d’antennules et une paire d’antennes. Les 3 segments suivants portent respectivement les mandibules, maxillules et maxilles ;
  2. le thorax (ou péréion) est fait de 8 segments soudés entre eux et avec la tête), les trois premiers segments portent 3 paires de pattes dites pattes-mâchoires alors que les pattes des 5 segments suivants servent à la marche (pattes marcheuses, qui expliquent le classement des écrevisses dans l'ordre des décapodes, mot latin qui signifie « à dix pattes »). Les 3 premières paires de pattes se terminent par une pince, alors que les deux autres se terminent par un simple crochet (ou griffe).
  3. l’abdomen ou pléon formé de 6 segments porteurs d'appendices "bi ramés" dits pléopodes dont le dernier (segment VI) forme une palette natatoire constituant avec l’extrémité du segment VI (ou telson)[pas clair], la queue de l'animal. L'anus est situé sous le telson, sur la face ventrale de l'écrevisse.

Dimorphisme sexuel : il est plus marqué avec l'âge (les pinces du mâle deviennent plus grandes que celles des femelles, alors que l'abdomen des femelles tend à devenir plus gros avec l'âge. De plus, les pléopodes de la femelle sur les segments II à V portent les œufs (période d’incubation) alors que les pléopodes des segments I et II chez le mâle sont des « baguettes copulatoires » guidant le sperme au moment de l’accouplement

répartition dans le monde

Les écrevisses appartiennent à la classe des crustacés, elle-même classée dans l'ordre des décapodes. Selon Sinclair& &l. (2004) 4 en 2004, 593 espèces d’écrevisses étaient regroupées en 30 genres eux-mêmes répartis en trois familles :

  1. Astacidae (14 espèces, toutes dans l'hémisphère nord, surtout en Amérique du Nord) ;
  2. Cambaridae (409 espèces, toutes dans l'hémisphère nord et surtout en Amérique du Nord) ;
  3. Parastacidae (170 espèces, toutes dans l’hémisphère sud et essentiellement en Australie)

Là où elles sont naturellement présentes, on trouve des écrevisses dans presque tous les habitats d'eaux douces sauf en Antarctique et en Afrique (où la niche écologique occupée ailleurs par les écrevisses est ici entièrement prise par des crabes d'eau douce et des crevettes d'eau douce5. L'écrevisse est également absente d'Asie centrale5. Partout où elle est connue, elle a été pêchée et mangée par l'Homme

Écrevisse
Écrevisse

Publié dans faune

Commenter cet article